Mois : août 2017

No excuses!

Qu’est ce que le Blackface?

C’est le fait de se « peindre » la peau en noir afin d’imiter une personne de couleur noire, enfin plutôt de ridiculiser les noirs. C’est ce qu’on faisait lors de spectacles appelés « minstrel shows » où seuls les blancs pouvaient y assister.

Le blackface est né au XIX ème siècle, c’est une pratique qui s’est popularisée alors que sévissait la législation Jim Crow aux États-Unis aussi appelé lois de ségrégation raciale. Le « minstrel show » est un genre théâtral dans lequel des acteurs blancs incarnait tous les stéréotypes associés aux personnes noires, faisant fureur. Selon John Straubaugh, les origines du « blackface » s’inspirent de la tradition d’exhiber les noirs pour amuser les blancs, pendant les ventes d’esclaves africains.

Huffington Post

Pourquoi je parle de ça ?

Parce qu’en me promenant sur YouTube ce weekend, je suis tombée sur la vidéo d’une Youtubeuse qui testait des cosmétiques de la marque Sephora, jusque là aucun soucis. Le problème s’est posé quand j’ai vu qu’elle « se peignait » le visage. Selon elle, c’était pour dénoncer le manque de cosmétiques pour peaux noires..

OK, admettons… donc pour dénoncer quelque chose tu te peints le visage… ouais non ça ne fonctionne pas pour moi désolée..

Sephora, une question : est-ce que vous savez qu’il y a des personnes de couleur noire qui sont plus aptes à tester des produits pour peaux noires ? Si si ça existe incroyable mais vrai (ironie quand tu nous tiens)!

Ce qui m’énerve réellement, c’est qu’il n’y a absolument rien de normal dans tout ça comme j’ai pu le lire sur Twitter. Aux États-Unis c’est révoltant, mais allez savoir pourquoi en France c’est tout à fait normal, il n’y a rien qui choque… Toute cette histoire m’a fait penser à la série Dear White People, le premier épisode commence par une soirée où les blancs étaient déguisés en personnes noires. La série explique très bien ce qui énerve et tu te rends compte que ouais le racisme n’a pas disparu. T’as encore des personnes qui sont capables d’insulter par rapport à une couleur de peau.

Cette Youtubeuse n’est pas la seule à avoir fait un blackface, il y a eu Cauet et son équipe en 2016, les étudiants de l’EDHEC lors d’une soirée à Lille en 2016, une journaliste de Elle France, l’équipe de Touche Pas À Mon Poste. Et ce ne sont que les plus connus.. mais à chaque fois c’est la même excuse : On ne savait pas, on s’excuse. Voilà pourquoi je ne crois pas aux excuses.

Il y en a forcément qui ne voit pas où est le mal mais il est bien présent. Le mal c’est que le blackface fait partie de l’histoire noire, il fait partie de l’esclavage, il fait partie de toutes ces choses qui rabaissent les personnes de couleur.

Éric Fassin, sociologue : Le blackface c’est faire de la domination raciale un jeu alors que ce n’est pas le cas pour les noirs. Le maquillage ça s’enlève, la couleur de peau non. Être noir ce n’est pas se travestir, ce n’est amusant. »

Le racisme s’est banalisé au point de trouver des excuses aux personnes qui nous insulte. Encore une chose si on n’entend pas parler de blackface en France c’est tout simplement parce qu’il n’a pas de nom mais ça ne veut pas dire qu’il n’existe pas. Plusieurs fois déjà le CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires de France) a dénoncé cette pratique.

Alors je ne crie pas au racisme à tout va, mais j’ai plus trouvé ça dégradant qu’amusant .. Il n’y a pas d’excuse.

City Guide : Week-end à Hambourg

Le temps d’un weekend, j’ai pu aller découvrir en bonne compagnie la ville d’Hambourg alors j’ai eu envie de vous partager tout ça.

Pour le mois d’août, j’avais envie de découvrir une ville d’Allemagne. Au départ j’hésitais entre Dusseldorf et Hambourg et franchement la décision finale je l’ai prise par rapport à mon budget.

Localisation

Hambourg se trouve au nord-ouest de l’Allemagne à environ 293 km de Berlin. La ville se situe à l’embouchure de l’Elbe et près de la mer du Nord , et est accessible par voiture, bus, avion, bateau, vélo, à pied. On compte près de 1,77 millions d’habitants à Hambourg. C’est le premier port d’Allemagne et le second en Europe après la ville de Rotterdam.

Voyage

Je suis partie en bus de Berlin à 8h du matin alors sincèrement déjà que 10h ça pique pour moi je vous laisse imaginer le fait que je sois partie à 7h de la maison histoire d’être sur de ne pas louper le bus… J’ai eu 4h de route c’était long puisqu’il y avais des arrêts.

On a réservé un Airbnb qui se trouve à Rahlstedt, à environ 20 min en transport de la gare d’Hambourg. On ne pouvait y aller qu’à partir de 18h donc on est parti découvrir un peu avant de pouvoir aller poser nos affaires.

On a surtout été autour de la gare donc on a eu un léger aperçu du Rathausmarkt.. Le samedi soir, on a été manger dans un restaurant chinois Mr Wu, la décoration était magnifique et puis niveau repas c’était vraiment top.

Dimanche : départ initialement prévu à 9h, au final on est parti à 10h. Le programme était d’aller à Planten un Blomen et de visiter un peu le quartier de Saint Pauli. On s’est arrêté pour prendre un petit déjeuner chez Celona qui faisait plus office de brunch que de petit déjeuner à véritablement parler. C’était juste parfait et pour deux ça valait vraiment le prix, on en a eu pour 18€ parce qu’on a pris un chocolat et un thé en plus.

On a ensuite prit le S-BAHN direction Stephanplatz et donc l’entrée de Planten un Blomen, c’est un grand parc à l’interieur d’Hambourg qui regroupe plusieurs jardins comme le Rosengarten, le Japanische Garten, le Musikpavillon… On peut facilement se perdre dans ce parc mais il est tellement apaisant étant donné le nombre de jardins, il y en a pour tous les goûts. Il y a aussi des jeux d’eau, je me suis éclatée (j’ai eu 5 ans de nouveau)  !  On y est bien resté une bonne heure même si on n’a pas fait tous les jardins.

On a longé le parc, pour sortir du côté de Saint Pauli et la pluie, pour nous punir d’être sorti du parc, a décidé de tomber de manière assez violente (les grosses gouttes, le vent…). Obligé de s’abriter dans une station de métro.

Depuis le parc, on peut apercevoir la Fernsehturm

On s’est retrouvé dans le quartier de Neustadt, on a visité la Sainkt Michaelis Kirche, on a pu voir la Nikolaikirche Kirche mais elle est en rénovation. Et on a fini par se diriger vers le quartier du Port (HafenCity). Avec un petit arrêt chez Gasthaus Heimathafen avant de repartir le ventre plein 😃! Le port m’en a mit plein les yeux au point d’appeler mon beau-père (fan de bateau et des ports) pour lui montrer tout ça. Il y avait beaucoup de vent mais ça valait le coup. On est rentré pour se reposer avant de sortir manger au Schifferbörse.

Lundi, pour notre dernier jour, on a été voir la Beatles Platz à St Pauli (entre nous, c’est quelque chose à voir mais ce n’est pas très impressionnant). Puis on s’est dirigé vers le quartier d’Alstadt. On a été prendre un chocolat et un smoothie glacé chez Amorino (à proximité de la Rathausmarkt). En parlant du Rathausmarkt, cette place est tout simplement magnifique. Il s’agit du siège du parlement et du Sénat. Chaque détail de cet édifice à son importance. Il est aussi beau de l’intérieur que de l’extérieur. Il y a les différents rois mais également les saints. C’est un des plus beaux édifices que j’ai pu voir.

C’est sur cet édifice que je vous laisse. J’ai réellement passé un bon weekend, c’était tout simplement génial!

Ça vous plairait de la découvrir ? Ou une autre ville ? Tell me more (Grease) 💚

Déjà deux mois

Bonjour tout le monde 🌺

Aujourd’hui on se fait un petit article Au pair puisque ça fait exactement deux mois je suis en Allemagne et donc ça signifie que j’ai dépassé le délai que mon beau père. Deux mots : VIVE MOI ✌

Petite anecdote

Avant que je ne parte pour l’Allemagne, il m’a donné plusieurs « précautions » (du genre ne t’approche pas trop des allemands, fais attention aux gens, et surtout ne t’approche pas des garçons je n’ai pas envie que tu reviennes en me présentant un enfant…) et il m’a prévenu que je serai de retour d’ici deux mois tout simplement parce que la maison et la famille me manquerait beaucoup trop pour rester. Alors évidemment c’est le cas, toute ma famille me manque surtout ma mère.

Arrivée

Quand je suis arrivée à l’aéroport de Berlin, j’étais complètement perdue. Franchement même en ayant fait un certain nombre d’années d’allemand les gens parlaient beaucoup trop vite pour moi alors c’était complètement impossible pour moi de répondre correctement et le tout sans bégayer. En plus de ça, il fallait rajouter le fait que ma valise n’arrivait pas du tout comme pour beaucoup d’autres personnes du même vol que moi. Au bout de 3/4 d’heure, une hôtesse est venue nous dire qu’il y avait un problème avec nos valises mais surtout qu’il ne fallait pas nous inquiéter. (JOKE)

Bon au bout d’une heure, on a reçu nos valise, j’ai ressenti énormément d’amour quand je l’ai vu 😍!

J’ai enfin pu découvrir ma mère d’accueil, parce que même si on s’est parlé sur Skype et par émail, ce n’est pas du tout la même chose quand on se voit en vrai. J’étais complètement impressionnée et fatiguée aussi et j’avais faim (😣) ! Pour rencontrer le reste de la famille il m’a fallu attendre un peu mais ça valait le coup. Je ne sais pas trop à quel genre d’accueil je m’attendais mais certainement pas à me faire sauter dessus ! Au début, complètement mal à l’aise parce que je ne suis pas du tout habituée à ce qu’on me touche mais ensuite ça passe.. le premier weekend j’ai appris à faire connaissance avec tout le monde. À la fin de la première semaine, Eugenie m’a expliqué toutes les règles par rapport a la famille, la maison, les courses, mon argent de poche aussi, etc…

Pour mes deux premiers mois

Pendant le premier mois, j’ai pris mes marques par rapport aux filles, à Maria (l’autre au pair), et aussi la mère de famille, au niveau de la nourriture, à leurs habitudes… Et ensuite c’est devenu Bagdad je veux dire que c’était en freestyle totale.

Mon programme type : Emmener Stella à l’école, et la récupérer le soir ou alors elle rentre toute seule… c’était alors peu près ça le premier mois même si ça changeait souvent.

wp-image--100158446wp-image--615848944

Alors c’est un avis très personnel mais je pense que le premier mois est avant tout un mois d’observation, on découvre ce que tout le monde aime ou non etc… Mais surtout on découvre les caractères et pour les filles le caractère s’est dévoilé dans les 10 premières minutes. Stella est assez extravertie alors que violette est timide mais elles ont deux caractères volcaniques et ce sont de vraies joies de vivre 😂!

Pendant les deux mois de l’été , j’ai un peu découvert la ville e Berlin, j’ai fait la moitié du Mur de Berlin, j’ai été voir le Alexanderplatz, Le Berliner Dom, je suis partie à la recherche d’un Sephora, j’ai découvert l’île aux musées, j’ai découvert la CSD et j’ai été à Potsdam (le Versailles allemand). Pour la plupart j’ai découvert ces endroits avec les filles et Maria ou encore avec toute la famille.

IMG_20170627_180429-1wp-image--145326241IMAG0169IMAG0168IMAG019820170722_12291220170722_13070420170721_131208wp-image--15123394

J’ai fait ma Summer Class d’allemand a Wilmersdorf qui s’est terminé le 7 août, j’ai rencontré énormément de personnes, il y a eu de belles rencontres comme de mauvaises rencontres. J’ai adoré chaque journée et pourtant je déteste me lever le matin… En horaire, je faisais 10h-14h et normalement en septembre je passe à 9h-13h. J’ai passé mon niveau A2.2 et je continue comme ça ^^! Pendant que j’étais en cours, toute la famille faisait le tour du Mur à vélo. J’ai fait énormément de pâtisserie aussi mine de rien 😂!

wp-image-146351345

Pour le mois d’août j’ai passé énormément de temps avec violette puisque Stella était partie en vacances 🙂

J’ai découvert une ville en mode alone : Hambourg mais je vous présenter la ville dans un autre article que vous pouvez retrouver ici 🙂

Je vous laisse 😜

Orgueils, Préjugés… Et Zombies

Coucou tout le monde ! 🌺

J’espère que vous allez bien et que votre semaine s’est bien passée (sans ombrage et avec pleins de pâtisseries) !

Cette semaine, j’ai eu un petit moment de bad par rapport à une certaine personne dont je tairais le nom, ma vie sentimentale c’est vraiment n’importe quoi…Mais ce n’est absolument pas le sujet de l’article d’aujourd’hui et il y a peu de chance que ça le soit un jour 😂!

Donc ce n’était pas vraiment une bonne semaine pour moi et je n’avais pas de Häagen-Dazs alors je me suis rabattue sur la télé et plus particulièrement à la recherche de film de Jane Austen (J’aime enfoncé le clou), tous les films qui sont tirés de ses oeuvres littéraires je les ai vu et je suis tombée sur Orgueils, Préjugés et Zombies..

Parlons bien, parlons peu mais ce n’est absolument pas une oeuvre de Jane Austen. Ça m’a intrigué alors j’ai regardé difficile mais je l’ai regardé jusqu’au bout.

Crédits : Sens critique

On parle de quoi ?

Orgueils, Préjugés et Zombies est un film de Burr Steers, il est sorti en 2016. Parmi les acteurs, on retrouve principalement Lily James (Cinderella, Baby Driver) dans le role d’Élisabeth Bennett, Douglas Boots (Jupiter, LOL USA, Noé) dans le rôle de Monsieur Bingley, Jack Huston (Ben-Hur, American Bluff, Chemins croisés) dans le rôle de Monsieur Wickham, Sam Riley (Maléfique, Sur la route) dans le rôle de Monsieur Darcy et Belle Heathcote (Cinquante nuances plus sombres, Dark Shadows,  The Rewrite) dans le rôle de Jane Bennet.

Le film est tiré du roman de même titre de Seth Grahame-Smith qui est inspiré du roman de Jane Austen : Orgueils et Préjugés.

Synopsis : Dans l’Angleterre victorienne, le pays subit depuis des décennies une épidémie qui a entraîné une invasion invasion de zombies. Lorsque deux jeunes et riches célibataires arrivent dans la région, monsieur Bennett, père d’une famille bourgeoise composée de 5 fille a marier, est rassuré : si ses filles sont rompues au combat depuis qu’elles ont appris les arts martiaux dans un monastère Shaolin, les deux nouveaux arrivant sont à la fois des coeurs à prendre et de précieux soutiens pour affronter les morts vivants. Parmi les filles Bennett, le assez à charmant Elisabeth, en quête d’amour et dindepedance, est admirée comme une héroïne. Mais elle demeure aussi redoutable au combat qu’en amour…

 

Mon avis

 

C’est une daube. Je me suis forcée à le regarder jusqu’au bout.. Je vais essayer de donner un avis un peu plus constructif. Je n’ai pas apprécié ce film parce que pour moi c’est du grand n’importe quoi. Il faut peut être aimer la science fiction et clairement c’était trop pour moi.. Le jeu des acteurs pouvait être mieux de mon point de vue.

 

PS : Si vous connaissez un film qui finit mal je veux bien que me l’écriviez en commentaire 🙂

 

Instagram 🌺

Coucou tout le monde 🌺

Aujourd’hui, on se retrouve pour parler réseaux sociaux et plus particulièrement d’Instagram. J’adore cette application, une des rares que je ne pourrais pas effacer de mon téléphone ou de ma tablette au même titre que Snapchat, Messenger, Whatsapp et Asana Rebel. Mais je m’éloigne du sujet là..

♦♦♦♦♦

Mon problème

Je me suis décidée à écrire sur Instagram pour deux raisons :

  • J’ai reçu un mail d’une personne qui me proposait d’augmenter le nombre de mes followers et en échange, parce qu’évidemment il y avait une contrepartie, je devais payer.
  • Expliquer mon ras le bol non pas de l’application mais des personnes qui y sont.

Ma première réaction a été de relire le mail plusieurs fois avant de rire, mais c’était un rire jaune. En lisant le mail, je me suis dit un court instant que mon compte insta était tellement nul qu’il fallait que je paye pour qu’on aime ce que je fais.. Complètement pathétique mais du moment que moi j’aime ce que je fais.. OSEF LES GARS !

Je ne juge personne je constate juste et je demande : il est l’intérêt de payer pour avoir de faux followers ? On n’y prend aucun plaisir alors que c’est assez géniale de se dire que ouais les gens aiment ce que je fais et ils s’abonnent je trouve que ça a un côté gratifiant je trouve. Et j’ai l’impression qu’il y en a de plus en plus qui le font uniquement pour être contacter par des marques…

Avec ce mail, je me suis rendue compte de toute l’hypocrisie que représentait Instagram. On veut montrer le beau et rendre jaloux les autres, d’accord why not ? C’est assez malsain quand on y pense.

Les partages : je comprends qu’on fasse des partages et dans le fond je trouve l’idée vraiment excellente. Ce qui m’énerve, c’est plutôt que lors de ces soit disant partages ce sont de gros comptes qui partagent d’autres gros comptes tout ça dans un seul but : augmenter le nombre d’abonnés. En plus tu dois t’abonner à plusieurs comptes pour avoir « la chance » d’être sélectionner (entre nous, je n’ai pas encore vu ça arriver. ..).

Le pire, c’est que quand tu te « permets » de te désabonner de ces comptes parce qu’au final tu n’aimes pas/plus forcément, on te sort la carte de l’application Unfollow et LA fameuse phrase « Ça sert à rien de me follow et ensuite de m’Unfollow c’est pas comme ça que je vais vous suivre. »

Alors à toutes ces personnes j’ai envie de vous dire : Peut être que si les gens arrêtent de vous suivre c’est tout simplement parce qu’ils n’aiment plus alors inutile d’en faire toute une histoire il y a pire sur terre que de perdre des abonnés. »

Les petites guerres : il y a Snapchat pour régler ses comptes ou alors tu le fais privé. J’ai l’impression qu’Instagram est devenu l’endroit où tu règles tes comptes, où tu envoies les gens qui te suivent comme chien de garde.. Et puis ces guerres pour une gaufre (#) : pour rappel il n’y a pas de brevet déposé pour tous les hashtags alors il faut redescendre.

Certains diront que je suis un tout petit compte sur Instagram alors je ne peux pas comprendre.. Et bien je suis très heureuse avec mon petit compte au moins j’ai pu découvrir de très beaux petits comptes comme Laurajoiedevivre, et melanie. Instagram, c’est avant tout du partage, de l’échange..

Mot de la fin

Il y a beaucoup de beaux comptes, et si on pouvait tout simplement revenir à l’origine d’Instagram, c’est à dire partager, communiquer, échanger, découvrir, ce serait tellement mieux que tout ces nouveaux problèmes idiots. Et puis toutes ces mauvaises émotions qu’on peut avoir en suivant certains comptes, il faut les mettre derrière nous et ne pas oublier que c’est juste un réseau social et au même titre que les autres, il ne représente pas entièrement la réalité.